top of page

Tōji, du 22/12/23 au 5/01/24, la chaleur de l'esprit

Avec le froid rigoureux, le soleil devient plus fragile mais les étoiles de la nuit brillent de mille feux et deviennent étonnamment colorées et lumineuses. À minuit, quand le monde végétal dort, le ciel nocturne s'étend et je me sens entourée d'un sentiment mystérieux.

Nous avons passé le solstice d'hiver, peu à peu les jours vont s'allonger, et à partir de maintenant même s'il y a encore des choses difficiles qui penchent vers vous, décidez que les bonnes choses arriveront de plus en plus.

Le vrai frisson de la saison hivernale est que la puissance du soleil devient plus silencieuse et que le monde des ombres et des lumières est dessiné de manière plus impressionnant. Si vous marchez sur la route une nuit d'hiver, en étant bien couvert-e, vous ressentirez la chaleur et la préciosité d'un air vif et digne. Votre esprit entre dans la profondeur, et réchauffe tout votre corps.

Vivre à l'abri des menaces de la nature telles que les fortes pluies, les vents violents est bien sûr confortable et important, mais décider d'une petite occasion pour toucher, ressentir, respirer le cycle de la nature, c'est vous donner le pouvoir d'avoir une humeur douce quelques soient les circonstances extérieures.

La lumière des étoiles et la lune au travers des branches dénudées résonnent encore plus profondément. La lumière fait vibrer toute son essence et brille encore plus, lorsqu'elle se chevauche avec quelque chose qui cache les ombres et les lumières.

Le paysage de ces jours est vraiment celui de l'hiver. Même si je pensais profiter du temps le plus lentement possible pour regarder tomber les feuilles, un jour, un fort vent du Nord a soufflé dans le paysage hivernal, et la saison a complètement changé en un jour.

Ainsi j'ai pensé que quand je vis quelque chose de doux et d'agréable, je peux y penser comme ne pas y penser, c'est à dire en être consciente ou pas. Mais même si je n'ai que 3 minutes pour y penser, si j'y pense je me sens juste.

Gardez à l'esprit de passer du temps pour faire ce travail en conscience. Il est facile de penser que vous n'avez pas le temps et que c'est impossible à faire. Mais en répétant consciemment cette appropriation des choses agréables de la journée, ces petites opportunités de douceur, de joie, de gaieté vont grandir et vous serez alors constamment entouré-e de choses chaleureuses chaque jour.

Les sentiments et les émotions de beaucoup de gens se mêlent activement, et les effets synergiques fonctionnent même dans le monde invisible. Il y a comme un flux qui dépasse l'agitation réelle.

À vous de décider si ce sentiment d'excitation qui semble lourd à porter, se transforme en anxiété ou fatigue, ou en une joie . Afin de maintenir ce sentiment sur la bonne puissance, nous pouvons toujours compter sur les plantes, les fleurs et les décors naturels.

J'aimerai avancer au rythme de fin décembre sans oublier de prendre un moment pour regarder la nature et les plantes qui m'entourent.


Rituels pour le jour le plus court, la nuit la plus longue

Tōji, c'est le jour le plus court, la nuit la plus longue, le soleil le plus faible mais à partir du lendemain, les choses commencent à s'inverser. Il existe une coutume au Japon, qui célèbre ce jour en mangeant de la citrouille, des haricots rouges, un riz kayu (soupe deriz), des boulettes d'anko (pâte de haricots rouges sucrée) et de l'eau chaude avec du yuzu. Ce sont des coutumes de sagesse qui ont sens profond et une véritable action sur notre corps comme sur notre esprit.

Prendre un bain chaud avec des écorces de yuzu ou un autre agrume le jour du solstice d'hiver est un autre rituel de bonne santé. En vous détendant dans votre bain, pensez à tout ce que vous aimez en hiver. Le YO revient à partir de maintenant, et même si les choses peuvent vous semblent encore difficiles, les bonnes choses arriveront de plus en plus, après le bas, le haut, c'est une loi de l'univers.

Nous pouvons facilement faire entrer ces rituels dans nos vies. Les jalons que nous posons pour nous relier à la nature, alimentent en nous un sentiment de sécurité, de réassurance. Après l'hiver, revient toujours le printemps.

Pour ce solstice d'hiver, je fais une offrande en décorant avec des yuzu (citron, mandarine, orange représentent la même symbolique de la lumière du soleil). Les agrumes colorent l'hiver de fruits dorés. Si vous les mettez dans une pièce, après que la nuit soit tombée, vous pourrez vraiment ressentir ce pouvoir.

Je prends un gros fruit qui émet une couleur chaude et un parfum comme l'incarnation du soleil, et quelques épis de riz, comme sentiment de gratitude envers la nature.

En préparation de Noel et du jour de l'an, je mets une branche de sapin pour son énergie positive et un bambou pour la longévité.

En incorporant la puissance des conifères qui sont forts même en hiver, c'est un endroit pour accueillir les cadeaux et les décorations qui leur confèrent un autre sens. C'est un arbre qui a le pouvoir de remettre propre un endroit, même s'il n'y en a qu'un!


Le YO revient doucement dès le lendemain du solstice. À partir de ce jour, le pouvoir du soleil sera ravivé un peu plus chaque jour. On dit que la chance se lève, et que les évènement heureux vont arriver de plus en plus dans notre vie.

Pourtant, dans l'hémisphère nord, les nuits sont encore très longues, les arbres et les plantes semblent encore endormies, et la lumière du soleil est encore faible.

L'anxiété que les anciens ressentaient à cette période de solstice est bien compréhensible et perdure encore de nos jours, alors que les connaissances actuelles devraient nous rassurer, beaucoup de personnes vivent le solstice et la fin de l'année comme une période sombre et déprimante. D'autres choisissent de la rendre plus festive et illuminent leurs intérieurs. Transformer notre environnement avec joie est une des clés de notre bonheur.


Si vous ne l'avez pas fait, cette dernière semaine avant l'année prochaine est le moment pour faire le grand nettoyage. Accueillir la nouvelle année, faire place au renouveau, laisser derrière les énergies négatives qui ont pu s'accumuler, voilà la mission du grand ménage. Vous savez combien l'énergie change dans une pièce quand on a aéré, balayé, dépoussiéré, nettoyé…Ensuite, décorez avec des branches de pin, symbole de longévité, arrangez leur forme à votre idée pour témoigner de votre reconnaissance au monde naturel. En fixant un tel temps pour faire des décorations, nous chérirons le temps qui passe et nous préparons le sentiment de nous tourner vers la nouvelle année.


Sacralité de la fin d'année et du début de la nouvelle

SHINKI

Shinki est une offrande pour le 1er de l'an. Depuis les temps anciens, on écrit 12, qui représentent les 12 mois de l'année sur du bois de chauffage qui supporte la vie ne hiver. Cette année je l'enveloppe dans une feuille de calligraphie et y attache des épis de riz pour le rendre magnifique. Que la nouvelle année soit prospère et sûre.

KADOMATSU

Kadomatsu est un point de repère pour le toshigami (le dieu de l'année) qui descend pour la nouvelle année. Le pin avec ses aiguilles persistantes est le symbole de l'arbre où habite le toshigami. On ajoute 3 bambous comme signe de longévité. Ensuite, laissez votre imagination libre en ajoutant des fleurs que vous aimez comme des orchidées ou même des choux colorés comme on peut en trouver en cette saison. On réalise deux kadomatsu, il y a un mâle et une femelle. On les place à droite et à gauche de la porte d'entrée de la maison. Le pin mâle sera à gauche et la femelle à droite. On dit aussi qu'il vaut mieux installer les kadomatsu le 28, et éviter les 29 et 31.

SHIMENAWA

Shimenawa est un signe de propreté et de sacralité. Il indique que l'intérieur de la maison est un endroit nettoyé pour accueillir toshigami. Vous pouvez le réaliser avec des épis de blé ou de riz, des grues en origami, quelques baies séchées, et un message de bienvenue écrit dessus.

KAGAMI MOCHI

Kagami mochi est la localisation du toshigami dans la maison.La forme ronde du kagami mochi a été conçue pour imiter l'âme humaine et aussi parce que c'était la même forme que le miroir utilisé dans le rituel shintoïste.

La raison pour laquelle, il y a un grand gâteau rond et un plus petit gâteau rond superposés est qu'ils représentent la lune (IN) et le soleil (YO) qui sont considérés comme de bonnes augures.Kagami mochi sera lui aussi décoré, en évitant les 29 et 31, et sera transformé en poudre pour en faire une soupe lors de l'ouverture du kagami mochi le 11 janvier. C 'est le moment où le toshigami repartira chez lui.

Comme vous le voyez, la créativité est bien sollicitée pendant cette période de l'année. Même si vous n'habitez pas au Japon, vous pouvez facilement créer vos propres shinki, kadomatsu, shimenawa et kagami mochi avec un peu d'imagination et de créativité.

Le 31 décembre, on mangera des toshihoshi soba pour vivre longtemps et se débarrasser des 108 désirs mondains (colère, jalousie, avidité…). Il est facile de trouver des sobas, mais il est vraiment exaltante de les confectionner soit même pour cette occasion. Elles auront le goût de la chaleur du coeur, et du corps en mouvement. L'idée étant que le repas est frugal et que les pâtes s'avalent facilement entrainant nos 108 désirs mondains avec.


OSHOGATSU LE 1er janvier

À l'origine la personne qui gérait tous les évènements du Nouvel an s'appelait "vieil homme", toshiotoko. Le patriarche devait s'occuper de tout, nettoyer la maison à la fin de la journée, décorer pour le nouvel an, faire les offrandes au toshigami, cuisiner les plats pour le nouvel an. C'était un moment où les femmes de la maison pouvaient se reposer un peu pendant quelques jours. Si l'esprit est resté, c'est quand même maintenant plutôt les femmes qui s'occupent des préparatifs, et bien souvent qui commandent les plats de nouvel an chez le traiteur pour avoir symboliquement le repos traditionnel de cette période.

Le soir du 31, on se rend au sanctuaire où un grand feu est allumé et un grand rituel est accompli pour purifier les fautes et les blessures. On y emmène ses mochis pour les faire griller sur le feu.

Au temple, on sonne la cloche 108 coups (pour les fameux 108 désirs mondains terrestres), c'est JOYA NO KANE.

HATSUYUME, est le premier rêve de l'année.Si on s'en rappelle c'est de bonne augure.

le lendemain c'est HATSUHINODE, on se lève pour aller voir le premier lever de soleil.

HATSUMODE consiste à visiter un temple pour la première fois de l'année.

OTOSHIDAMA (étrennes) contient l'âme du toshigami, le recevoir donne le pouvoir du kami pendant un an .

YAKUDOKE est une prière spéciale pour les années de malchance.

À vous de jouer pour sacraliser ce passage d'une année à l'autre!


Taiso, yoga, chi gong

La pratique de mouvements (taiso) comme en yoga ou chi gong tire l'immunité vers le haut. Le système nerveux autonome et le système immunitaire sont étroitement liés. Si le système nerveux autonome est perturbé et que le système sympathique, qui contrôle l'activité du corps continue à dominer alors le système immunitaire s'affaiblit. Un stress affecte notre immunité pendant plusieurs heures.

Si vous êtes continuellement stressé-e vous aurez plus de problèmes de santé pendant l'hiver, qui est une période particulière car beaucoup de personnes passent plus de temps à l'intérieur, en aérant moins car il fait froid, en faisant moins d'exercices physiques, en mangeant pendant les fêtes de manière inadéquate et excessive etc…

Donc le mode de vie en hiver a une grande influence sur notre immunité.

EKAGRATA

Enfin dès maintenant et jusqu'à la fin du froid, nous allons pouvoir pratiquer la méditation avec la bougie EKAGRATA. Placez une bougie environ à 1.50m de vous, asseyez vous en posture de méditation, fixez la flamme de la bougie les yeux mi-ouverts. Cette méditation est extrêmement bénéfique à la fois pour fortifier les yeux, ouvrir le regard intérieur, et réchauffer le corps.


Certaines personnes vont cumuler les rhumes et les problèmes intestinaux, à tel point que cela épuise le corps et finalement le mental. Le stress chronique entraîne aussi de la déprime , pouvant aller vers la dépression si les Reins sont trop sollicités par une alimentation inappropriée et un mode de vie contraire à la nature.

Les postures, les mouvements et la respiration détendent le corps et l'esprit, et donc facilitent l'ajustement de notre système nerveux autonome. Tout cela conduit à un renforcement de notre immunité.

Lorsque le corps est épuisé, nombreuses personnes se sentent déprimées. Bien sûr il y a un manque de clarté, mais ce n'est pas la cause au fond de la déprime et de l'anxiété. Ce mal être hivernal peut vraiment disparaître si vous sortez des croyances que l'hiver est une mauvaise saison. Diriez vous que l'ombre est mauvaise en été quand vous cuisez sous un soleil brûlant. Chaque moment ,chaque saison, chaque élément a sa nature. Ainsi si vous pensez que quand il pleut, il fait mauvais, c'est une croyance. Si vous êtes agriculteur-trice , vous penserez que cette pluie est vraiment bienvenue.

L'hiver est là bien à sa place , et a ses raisons d'être. Ne faites pas comme si de rien était, et ne continuez pas de vivre comme en été.

Si le corps est fatigué, la personne déprime, le corps se raidit encore plus, l'esprit est négatif, la personne n'a plus envie de bouger , de respirer, de sortir dehors.

Détendre le corps et l'esprit grâce à des respirations profondes, ajustés à des mouvements corporels est une antidote simple. Cette globalité fait que quand nous pratiquons régulièrement , nous nous sentons plus en lien avec les autres personnes, avec le monde, avec la nature, avec l'univers. Un sentiment d'unité va croître en nous de plus en plus, qui donne du sens à notre existence, quelques soient les circonstances. L'esprit devient plus calme, le corps plus léger, les tensions se dissipent, les douleurs aussi, et donc vous aurez plus envie de bouger . C'est le cercle vertueux.


Je termine l'année et recommence l'autre en citant AKEJI

Fin de l'année

Le temps n'a pas de réalité

Aujourd'hui, demain est là.

Mais 1000 ans ou aujourd'hui,

C'est la même chose.

Personne n'a jamais vu le temps.

Dans mille ans ou maintenant

C'est la même chose.

Le corps est un abri précaire

comme la rosée et la brume se dissipent,

le temps n'existe pas.

AKEJI









22 vues
bottom of page