top of page

Taikan, du 20/01 au 03/02/24 sentiment de stabilité et force pour renaître

Taikan est une période où le froid est à son paroxysme, mais quand c'est le paroxysme c'est aussi le signe que le printemps est juste à côté.

La transition de l'hiver au printemps est la période du plus grand changement de toute l'année. Lorsqu'il y a un tel changement, ce dont vous avez besoin c'est d'être juste dans un effort suffisant, ni trop en faire ni trop détendu-e.

Pendant les 18 jours avant le début de la saison du printemps (le 4 février), nous sommes dans une période de transition, et même si l'énergie des Reins est encore sollicitée, ce sont de nouveau les méridiens Rate Estomac qui sont sensibles.

C'est donc une période où nous développons nos capacités à rester centré-e, et ancré-e, la capacité à bien nous nourir dans tous les aspects, à prendre soin des autres, la faculté d'y voir clair, de rester concentrer, ainsi que la capacité à bien digérer la nourriture comme les expériences de l'existence, donnant aussi une confiance en soi et un sentiment d'autonomie.

Les émotions liées à Rate Estomac seront celles de l'inquiétude, du trop penser versus un sentiment profond d'être bien nourri dans tous les aspects de notre être, qui engendre un sentiment de satisfaction et de gratitude.

Les pensées, méditations basées sur la gratitude sont particulièrement importantes pendant cette période.


Le grand froid est là pour deux semaines. Par temps froid, nous pouvons avoir l'impression d'être plus raide, et la sensation de nous recroqueviller vers l'intérieur de nous. Il est alors profitable d'étirer notre vision au loin un peu comme quand après une longue séance assis-es à l'ordinateur, nous étirons nos bras. Orienter notre regard vers le lointain, regarder l'horizon, a pour effet d'ouvrir l'esprit et le coeur.

Par temps froid, il est important de libérer l'énergie du coeur, pour se réchauffer et accumuler les dernières forces pour l'arrivée du printemps. En hiver, pour se réchauffer , utilisons l'organe de l'été, le coeur.

Notre corps ne fait pas de coupure nette , chaque saison comprend les autres en elle. Ainsi, le printemps est déjà presque là dans les bourgeons sur les arbres, l'été est en devenir par la chaleur du coeur et des sentiments, tandis que l'automne est encore nostalgique avec les quelques feuilles colorées qui ont duré sur quelques branches d'arbres, et sont particulièrement belles sous le soleil hivernal.

Tout comme pour les saisons, les 5 éléments majeurs et les méridiens sont tous actifs à des degrés moindres, selon la saison pour chacun.

L'hiver est irrégulier et parfois déroutant. Le grand froid et le grand soleil arrivent parfois à se côtoyer. Les bourgeons se préparent tandis que les feuilles rouges de l'automne peuvent encore être vues sur quelques arbres. un rappel d'automne ici et là, et un avant goût du printemps avec les bourgeons, une touche de chaleur avec un ciel d'azur, dans le froid de l'hiver qui domine encore. Les feuilles qui restent sur les saules sont particulièrement fascinantes, elles sont très belles par le soleil du matin en hiver.

Il y a des moments aussi où le vent est très fort. Mais après la tempête, l'endroit est complètement propre, et confortable comme si quelqu'un en avait nettoyé tous les recoins.

La raison pour laquelle nous nous sentons rafraîchis après une période de vents forts est que le vent emporte non seulement les feuilles mortes, mais aussi les doutes invisibles, les sentiments troubles et les choses stagnantes.

Ne serait ce qu'une petite couche de neige, et tout le monde sera entouré d'air pur, et les sentiments inutiles hérités de l'année précédente disparaîtront à mesure que la neige fondra et renaîtront sous une autre forme.

De temps en temps, je prends une grande bouffée d'air froid pour avoir la force de continuer à marcher.


Les fleurs de nèfle, les jonquilles, les camélias qui ont bourgeonné en automne ont une douceur, elles ont un sentiment de stabilité inébranlable, tout comme les fleurs qui fleurissent pendant la saison difficile.

Alors touchons les branches et les pétales des fleurs d'hiver, et apprécions leur parfum en priant pour pour pouvoir suivre notre propre chemin pendant l'hiver rigoureux, quelque soit la situation.


Tout le monde a des soucis d'une nature ou d'une autre. Quand cela vous arrive, étirez votre regard vers le ciel, dites bonjour au soleil, à la lune, aux étoiles qui veillent sur vous avec bienveillance.

Étirez les bras au-dessus de votre tête et détendez-vous mentalement et physiquement en respirant profondément. En faisant cela, notre coeur s'allège et se réjouit, et nous cessons de nous inquiéter pour ce qui n'en vaut pas la peine. Notre coeur devient aussi vaste que l'univers. Notre esprit s'éclaircit, nous prenons de la hauteur face à nos problèmes. Le soleil se lève et la lune brille alors dans notre coeur. Les retours inconditionnels du soleil et la lune ne cessent de créer un un rythme d'espoir en nous. Avancez avec l'éclat du soleil et la sérénité de la lune.

Étendre notre regard intérieur , en faisant des découvertes insolites dans notre environnement quotidien, voir autrement les lieux familiers, nos proches, regarder sous un autre angle sera une porte d'ouverture vers d'autres perspectives, de nouveaux horizons.

Soyez attentif-ve à la poésie de la vie, aux hymnes de la nature, à ce qui se transmet de coeur à coeur. Le regard fixé sur la lune ou sur une fleur, nous percevons intuitivement les liens qui nous unissent au monde.

La fin de l'hiver sera chaleureuse et de bonne augure pour le printemps qui s'annonce.

À mesure que nous avançons dans janvier, nous accumulons la force de renaître au milieu de changements sans précédent. Je pense que nous sommes à un tel moment.


Fin d'année originelle

La saison la plus froide de l'année touche à sa fin. C'est la dernière des 24 saisons.

Pour le calendrier koyomi, c'est donc une nouvelle fin d'année et un nouveau nouvel an que nous allons célébrer. Le nouvel an des saisons est un point de départ. Si vous pensez ne pas avoir bien démarré l'année, il est encore temps de recommencer. Ce nouveau départ est particulièrement important, c'est le début de l'année originelle, bien avant que nous ayons un calendrier décalé par rapport au calendrier grégorien.

Dans la tranquillité et le froid, les promenades se font encore en se raidissant un peu, mais nous nous sommes habitués et surtout cette période nous rappelle vraiment notre lien fort avec la Nature.

Pour les chiens, les chats, et de la même manière pour les humains, le corps se dirige le plus possible vers le soleil, et la sensation de rechercher la puissance du soleil devient de plus en plus forte.

Malgré le pic de froid, la porte du printemps s'est ouverte et la route des saisons continue.

Dans nos allers et retours de l'hiver au printemps, nous avons la possibilité de vérifier la stabilité de notre axe. Soyez attentif-ve à comment vous vous sentez en cette fin de saison. Vous sentez vous ballotté-e, bousculé-e ou sentez vous votre axe bien ancré, laissant les vents froids et violents glissés sur vous.

Ce que je ressens particulièrement pendant cette saisons froide, c'est que mes sentiments varient beaucoup en fonction de ce que je regarde. Je veux vraiment me souvenir de cela dans d'autres situations.

La saison des fleurs qui annonce le début du printemps est sur le point de commencer mais avant que je ne m'en rendre compte, les bourgeons de fleurs prennent de l'ampleur. J'ai hâte de voir les bourgeons gonfler petit à petit.

J'aime décorer avec les bourgeons, avec un sentiment de prière afin que je puisse marcher vers la nouvelle saison avec élan.

Regardez attentivement la végétation, les bourgeons des fleurs de cerisier sur les branches changent sans cesse, et les fleurs des pruniers qui flottent dans le soleil, et vous vous remplirez d'énergie et de lumière prêt-e pour une nouvelle naissance.


Respiration pendant taikan

Par la respiration, nous créons de l'espace. Cela permet d'identifier nos automatismes et de les transformer s'ils ne sont plus utiles.

Inspirez en vous remplissant de lumière, de calme et de temps. Immergez vous dedans, maintenant.

Expirez, amenez légèrement la pointe des omoplates à l'intérieur vers le coeur.

Vous devez pouvoir sentir votre complète implication dans cet exercice, ici et maintenant.

Ne prenez pas beaucoup de temps, apprenez à cultiver la virtuosité de l'instant. Quelques soient les circonstances autour de nous, cultivons le calme et l'apaisement. Mettez votre souffle au service de l'instant présent. Suivez votre souffle, il vous guide.

Vous êtes en train de construire une enveloppe solide pour votre espace intérieur. Sentez votre axe, centrez vous, et prenez de l'ampleur depuis votre intérieur.

Vous y êtes, présent-e à vous-même, calme, apaisé-e.

Vous avez trouver le calme pour vous reconnecter à vous -même. Le souffle est partout dans votre corps. Commencez à allonger vos respirations, occupez l'espace.

Certains blocages sont des résidus du passé, ils ne sont plus nécessaires. Ce sont des mécanismes usés et dépassés. Ils ne sont pas faits pour durer. Cette respiration de l'instant, vous permet de les nettoyer en un instant.

Inspirez dans la zone du coeur, inspirez l'amour, expirez l'amour dans tout votre corps.

Cette respiration vous aide à y voir plus clairement, à choisir des attitudes positives, à avoir l'esprit plus vif quelques soient les évènements extérieurs.

Placez votre main gauche sur le coeur, votre main droite sur le plexus solaire, remplissez votre espace intérieur d'amour et sentez l'apaisement total du corps, de l'esprit, du coeur.


VJM





37 vues
bottom of page